Exercices graphiques, graphothérapie (86)

1- LA GRAPHOTHÉRAPIE

Avant d'entreprendre une rééducation, il est nécessaire de délimiter le problème. L'examen permettra d'indiquer le traitement. 

En travaillant sur le terrain graphomoteur, la graphothérapie rétablira les fonctions graphiques et transformera en plaisir ce qui était ennuyeux, voire une corvée ou une angoisse.

La rééducation vise à libérer le geste graphique en lui apportant aisance et lisibilité.

L'anamnèse

Les parents sont reçus dans un premier temps et interrogés sur l'histoire de l'enfant, son développement, son comportement familial et scolaire, ses autres examens précédents (orthophoniques, orthoptiques, psychologiques etc). L'enfant pourra être présent ou se déplacer dans un espace qui lui est destiné si les parents souhaitent signaler des informations « confidentielles » (Le graphothérapeute est tenu au secret professionnel).

Les tests

Pour poser un diagnostic précis des difficultés graphiques du sujet, un certain nombre de tests sont nécessaires :

  • Test de vitesse (écriture en vitesse normale, puis en vitesse accélérée).
  • Test graphométrique sur papier blanc non rayé avec carbone, chronométré. Il s'agit d'un petit texte à copier ou à dicter (en fonction de son âge).
  • Test de latéralité.
  • Test d'habileté manuelle.
  • Test du dessin libre.
  • Test de l'arbre.
  • Tout au long de ces tests, l'entretien avec l'enfant et son observation permettront d'affiner le diagnostic

3- RESULTATS ET PLAN DE REEDUCATION

Le résultat de l'examen complet permettra de poser un diagnostic et de proposer un traitement. Le nombre de séances est différent selon les cas. Des séances régulières et hebdomadaires seront nécessaires. Dans l'hypothèse d'un sujet souffrant de sévères dysgraphies la rééducation pourra s'avérer longue.

4- TARIFS

  • Bilan graphomoteur : 70 Euros
  • Séance de rééducation : 35 Euros (½ heure)